Le Portugal champion du monde foot !

La Portugal a gagné son deuxième titre de champion du monde de foot… de plage ou beach soccer 😉

Et oui, le beach soccer, c’est du football et c’est un vrai sport organisé par la prestigieuse FIFA ! L’équipe du Portugal s’est imposée face à l’Italie 6 à 4 en finale de la Coupe du Monde qui se tenait le 1er décembre dernier à Asuncion, capitale du Paraguay.

Double champion du monde après le sacre de 2015

Le Portugal coiffe ainsi sa deuxième couronne mondiale de la discipline, après son sacre inaugural sur ses terres en 2015. C’est également le grand retour de l’Europe dans cette discipline, puisque les trois premiers pays sont européens (Portugal, Italie, Russie).  Le Brésil, ultra-favori de la compétition (et vainqueur du Portugal 9-7 en poules) a été éliminé par la Russie à la surprise générale en quart de finale.
Beach Soccer 2019

Une compétition de haut niveau

Si les Italiens ont ouvert la marque en première période après seulement cinq minutes de jeu, ils ne garderont pas très longtemps leur avantage. En effet, la Selecçao das Quinas réagit avec  marque cinq réalisation s(Leo Martins (2x), Jordan (2x) et André) consécutives, imprimant une domination absolue sur le match. Les transalpins dans un sursaut d’orgueil remonte au score mais ne parviennent  pas à reprendre l’avantage avant l’estocade en coup du chapeau de Jordan qui sonne le glas des espérances italiennes avec ce troisième et dernier but.

Champion de beach soccer… et retraité

Le Portugal a eu la meilleure attaque parmi les qualifiés européens, avec une moyenne de 7,12 buts marqués par match (57 réalisations en 8 rencontres). Un motif supplémentaire de satisfaction, pour le capitaine, Madjer, qui a annoncé à l’issue de la compétition, sa retraite internationale.

Visionner les meilleurs moment de la finale sur Youtube !

https://www.youtube.com/watch?v=eQuBMYNaEi0

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus