Cristiano Ronaldo investit dans les implants capillaires

332

Cristiano Ronaldo n’est pas seulement le meilleur joueur du monde, mais c’est également un véritable homme d’affaires. Après avoir lancé sa chaîne d’hôtels avec son associé Pestana ou encore sa marque de vêtements, la star portugaise a décidé de se lancer désormais dans les implants capillaires.

Un pari sur le groupe Insparya, pour lequel le quintuple ballon d’or portugais est cofondateur avec Paulo Ramos, le président du groupe « Saúde Viável », avec un capital social de 200 milles euros (50% détenus par le joueur).

Au delà du football, je suis passionné par la santé, la technologie et la recherche sont des domaines dans lesquels je voulais investir. J’ai voulu que la première clinique internationale se situe à Madrid, la ville où j’ai résidé pendant plusieurs années.

Cristiano Ronaldo

Pour cette année, l’investissement est estimé à 1 millions d’euros en recherche et développement, mais sur le long terme et grâce à son expansion internationale, le groupe prévoit un investissement de 25 millions d’euros ces 3 à 4 prochaines années. Avec des transplantations à partir de 4 milles euros, la clinique (bâtis sur un espace de 2500m² à travers 6 étages, employant 150 salariés) compte 18 salles d’opérations.

Pris par d’autres préoccupations et un agenda qui ne lui permet pas de voyager, la star portugaise a nommé sa femme Georgina Rodríguez comme administratrice à fonctions limitées. Ainsi, la jeune femme de 25 ans ne pourra pas prendre des décisions ou signer des documents à la place du Portugais, et pour cela, c’est à deux que le couple s’est déplacé ce début de semaine à Madrid, puis à Lisbonne, cette fois-ci pour rendre visite à son ami et agent Olivier da Costa au restaurant Guilty, où il a également croisé le chanteur brésilien Kevinho.

L’ouverture de la clinique est prévue le 18 mars, dans la rue Joaquín Costa.

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus