La tempura, une spécialité portugaise !

On vous avait déjà parlé de l’influence du Portugal sur le pays du soleil levant, et des nombreux mots japonais trouvant leurs racines dans le Portugais. Cette fois-ci, allons plus loin ! N’ajoutons rien au suspense : la tempura, fameuse spécialité japonaise est elle aussi d’origine portugaise !

Peu de pays arrivent à égaler la variété de plats, et notamment à base de poisson, qui existe au Japon. Les Japonais raffolent des produits de la mer sous toutes leurs formes : sans même parler des sushis, sashimis et autre salade de poulpes, on ne compte plus les spécialités niponnes proposées dans les restaurants japonais que l’on peut trouver sur le vieux continent.

La tempura un plat portugais ?

Mais revenons à notre sujet. Cette variété de la cuisine japonaise n’est pas entièrement issue de ce même pays. La tempura, un plat iconique de la gastronomie japonaise, est en effet un plat d’origine portugaise. Il a été introduit par les missionnaires jésuites portugais au XVIIe siècle. Le plat original, les peixinhos da horta (« petits poissons du jardin »), se compose de haricots verts (dans certains cas, des poivrons ou des citrouilles) enroulés dans un un appareil à frire, soit une simple pâte de farine, d’œuf et d’eau ensuite frite à l’huile neutre.

Une friture de légumes devenue plat nippon

Les Japonais ont rapidement adopté la recette ! En effet, au pays du Soleil Levant, la friture en cuisine, était loin d’être pas commune ! Ce nouveau mode de cuisson a cependant vite conquis les cuisiner. Ainsi, les Nippons ont, dans leur recette, rajouté un plus grand nombre de garnitures, et notamment du poisson à chair blanche ou destinés à la friture, des fruits de mer, et une grande variété de légumes coupés en tranche. Ce plat peut se trouver dans un bon restaurant comme une restauration rapide, et est souvent accompagné d’une sauce et de riz. Grâce à sa recette et surtout sa cuisson unique (la friture, dans de l’huile de sésame, doit respecter certains critères afin de rendre la texture croustillante tout en gardant la couleur des ingrédients) l’un des plats frits les plus populaire au Japon.

De nos jours, la tempura est devenu est plat mondialement connu : on le retrouve dans la plupart des restaurants japonais. Et bien peu des clients de restaurants nippons ne savent absolument pas que sans cette visite d’un missionnaire jésuite (un religieux certainement très gourmand !) la tempura n’aurait jamais vu le jour.

En définitive, il est finalement plus compliqué de trouver des peixinhos da horta que de la tempura !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus