Le gouvernement portugais offre 10 millions pour revenir au pays !

82

Oui, vous avez bien lu 10 millions. Bon, soyons plus précis, il s’agit d’une enveloppe à diviser à plusieurs 😉 De quoi s’agit-il ? Un programme du gouvernement portugais entré en vigueur le 22 juillet dernier. Son nom ? « Regressar » ou « revenir » en français. Il consiste à aider financièrement des émigrés portugais et leur famille pour les inciter à revenir au pays. Le message des autorités est clair : « Il est temps de rentrer chez vous, votre pays soutient votre retour« .

Une aide pouvant aller jusqu’à 3.000 euros par famille

Le pays dispose cette année d’une enveloppe de 10 millions d’euros pour aider jusqu’à 3 000 personnes. Selon le journal économique Dinheiro Vivo, « le gouvernement est prêt à offrir jusqu’à 6 536 euros » par famille. L’aide peut contribuer à payer les frais de retour ou à financer les frais de reconnaissance de qualifications universitaires ou professionnelles afin de partir du bon pied.

Les candidatures sont ouvertes !

Le journal économique précise que les candidatures peuvent d’ores et déjà être déposées sur le site de l’IEFP, l’Institut de l’emploi et de la formation professionnelle. Pour plus d’informations à ce sujet, l’IEFP met à disposition des intéressés deux canaux d’informations : par téléphone au 300 010 001 (de 8h00 à 20h00) ou par email : regressoaportugal@iefp.pt.

Avant tout, une mesure pour l’emploi

Pour Miguel Cabrita, secrétaire d’Etat à l’emploi, il s’agit d’une « mesure politique active pour l’emploi« . En effet, avec un taux de chômage à 6%, les entreprises peinent à embaucher et le besoin de main d’œuvre qualifiée se fait cruellement sentir.

Bonus fiscal à la clé

Pour finir, le gouvernement a également prévu un avantage fiscal : une réduction de 50% de l’impôt sur le revenu du travail dépendant et le revenu des entreprises et des professionnels sur 5 ans pour les rapatriés portugais en 2019 et 2020.

10 millions, tenté ?

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus