Le Portugal prévoit un déficit budgétaire de 0,2% pour 2019

42

Réduire son déficit budgétaire à 0,2 % du PIB est parmi l’objectif fixé par le Portugal pour 2019. Le gouvernement prévoit en outre d’améliorer les conditions de vie des fonctionnaires, d’offrir plus d’aides sociales aux familles ainsi qu’un accroissement des investissements dans le système public de santé.

« La convergence avec la zone euro se poursuivra », a déclaré Mário Centeno, le ministre portugais des Finances aux journalistes à Lisbonne, après avoir remis la proposition du budget pour 2019 au Parlement quelques minutes avant lundi à minuit. Il prévoit que le taux de chômage diminuera à 6,3 % en 2019, alors que la croissance économique devrait rester stable pour la deuxième année.

Dans ce plan de réduction des déficits budgétaires fixé par le gouvernement portugais, réduire la dette publique est parmi le résultat très attendu de ce projet de budget de l’État pour 2019. Une dette publique qui devrait diminuer de 118,5 % du PIB. Ainsi, on constatera une croissance économique de 2,2 % en 2019, un poil moins que cette année. Un avenir florissant pour l’économie portugaise.

Le budget 2019 prévoit 50 millions d’euros pour augmenter les salaires des travailleurs du secteur public. Les salaires moyens dans le secteur public augmenteront de plus de 3 %, a déclaré Centeno lors d’une conférence de presse à Lisbonne mardi matin.

Quand on lui a demandé si le budget avait été conçu pour gagner un soutien avant les élections de l’année prochaine, Centeno a répondu que c’était un sujet de décision pour les commentateurs. « Nous aurons certainement beaucoup d’experts pour ce débat, auquel le ministre des Finances ne participera pas » Le tourisme a stimulé l’économie portugaise, qui a enregistré l’année dernière la croissance la plus rapide depuis 2000, aidant le gouvernement à réduire le taux de chômage et à gérer le déficit budgétaire. Alors que le déficit s’est réduit et que les coûts d’emprunt ont chuté depuis la crise de l’euro, le fardeau de la dette du Portugal reste cependant le troisième le plus important dans la zone euro, derrière la Grèce et l’Italie.

Le gouvernement minoritaire du Premier ministre Antonio Costa a été soutenu au parlement par le bloc de gauche, les communistes et les verts. Ces derniers qui n’ont pas suivi les socialistes modérés dans le respect des règles budgétaires européennes dans le passé. Le ministre des Finances, M. Centeno, qui dirige l’Eurogroupe depuis janvier, a annulé les réductions de salaire dans les États plus rapidement tout en augmentant les impôts indirects.

Le gouvernement doit présenter le projet de budget au Parlement avant le 15 octobre. Si nous atteignons l’objectif de 0,7 % fixé pour cette année, nous aurons un déficit record au cours des quarante dernières années de l’histoire démocratique du pays. Et cela interviendrait quatre ans seulement après la sortie du Portugal d’un plan de sauvetage international.
Bien que la prévision de croissance soit un peu inférieure aux 2,3 % escomptés précédemment, elle est bien supérieure à la dernière prévision du Fonds monétaire international de 1,8 %, publiée plus tôt dans le cadre des prévisions de croissance économique mondiale.

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus