Le Portugal, deuxième pays qui dépend le plus du tourisme

59

Le Portugal se situe parmi les pays du Monde dont l’économie dépend le plus du tourisme. Selon les données de l’Organisation Mondiale du Tourisme annoncées ce vendredi par TSF, le tourisme en Espagne est celui ayant le plus d’impact direct sur le PIB, suivi du voisin Portugais.

L’étude qui a analysé les tendances du Tourisme dans l’Union Européenne cette dernière décennie jusqu’en 2016 révèle que les deux pays ibériques sont ceux dont le tourisme a le plus augmenté ces dernières années, au Portugal, le secteur du Tourisme contribue directement à 9% du PIB, le deuxième plus gros pourcentage d’Europe mais aussi des pays de l’OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Economique). En Espagne, le tourisme participe à 11% de l’économie.

Le Portugal est ainsi le deuxième pays le plus dépendant du tourisme, devant ses voisins européens comme la France (7%) et l’Italie (6%). Le pays des œillets fait figure d’avance dans le tableau face à l’Autriche, la Hongrie et la Grèce, où le tourisme équivaut à près de 5% du PIB.

Selon données de l’OMT, le secteur du Tourisme aide a développer beaucoup de pays européens, « contribuant à la création d’emplois et pour la ‘santé’ de la balance commerciale » (rapport exportation/importation).

Les Portugais font peut de tourisme

Malgré que le Portugal soit un pays qui attire beaucoup le tourisme (élu meilleure destination au monde), seulement 40% de la population pratiquent le tourisme, occupant la 5ème place dans le classement de l’Union Européenne des pays pratiquant le tourisme. En outre, 40% d’entre eux ne quittent pas les frontières portugaises, préférant rester en terre lusitanienne.

En 2016, le Portugal a récolté 12,7 mil millions d’euros grâce aux touristes étrangers, soit une augmentation de 11% par rapport à 2015. Les Portugais quant à eux n’ont dépensé que 3,8 mil millions d’euros en vacances hors du pays.

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus