Immobilier au Portugal : un marché en pleine forme !

75

Le prix de l’immobilier résidentiel au Portugal a augmenté de 10,3% en 2018 suivant l’Institut Officiel de Statistique (INE). Cela confirmeque la la valorisation du marché – initiée fin 2013 – après 6 années de forte déprime entre 2007 et 2013. Ainsi, si l’inflation était l’unique facteur d’évolution des prix immobilier au Portugal depuis 2007, la récupération des prix pratiqués avant la crise des subprimes aura été compensé fin 2018.

Marché immobilier en hausse de +10,3% en 2018

En 2018, les régions où se concentrent les transactions sont l’AML (Aire métropolitaine de Lisbonne) avec 48% du montant total des transactions et 35% du nombre de transactions, suivie de la région du Nord (comprenant Porto) avec respectivement 29,6% (volume) et 23,5% (nombre) puis de l’Algarve avec 10,9% (volume) et 8,7% (nombre).
Paradoxalement, la bonne santé économique du pays est partiellement responsable de cette forte hausse : croissance + taux d’intérêts bas + chômage en baisse = hausse de la demande face à une offre qui ne parvient pas à suivre !

Les Français : les premiers acheteurs étrangers au Portugal en 2018

Selon l’Apemip (Association d’agents immobiliers professionnels au Portugal), les acheteurs étrangers représentent environ 20% des achats immobiliers en 2018. Un chiffre légèrement en baisse par rapport à l’année précédente dû au retour important sur le marché des acheteurs nationaux. Les Français sont toujours les premiers investisseurs étrangers avec près de 27% des transactions faites par des étrangers au Portugal.

Pour ce qui est de Lisbonne, le poids des acheteurs étrangers représente 28% de la valeur totale des ventes. A l’intérieur de ces 28%, les Français représentent 18% des acheteurs, suivis des Chinois (14%), des Brésiliens (8%), et enfin des nord-américains et des Britanniques avec respectivement 7% chacun.

2019 ? 20020 ? Même tendance !

En 2019, les prix seront encore positifs, mais les progressions seront sans doute moins spectaculaires dans les zones consolidées. On assiste à un engouement pour les belles banlieues de Lisbonne, les investisseurs en demande d’espace s’y concentrant. Les prix des logements continueront à augmenter au Portugal pendant les trois prochaines années avant de commencer à se stabiliser progressivement.

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus