Faits d’histoire : le Portugal et l’Esclavage

L’esclavage est sans aucun doute une des parties les plus sombres de l’histoire de l’humanité. Cette pratique millénaire a permis aux plus fortunés de profiter de la force de travail de personnes qui leur appartenait, tels des meubles… Si l’esclavage a été pratiqué sur tous les continents, nous allons ici traiter de la traite d’esclaves d’origine africaine. Cette longue période, longue de plusieurs siècles va marquer l’histoire européenne et coloniale. Le Portugal n’échappera pas hélas à cette sombre partie de l’histoire. Toutefois, le pays peut s’enorgueillir d’avoir aboli (en partie) ce trafic humain un 12 février 1761.

Portugal, triste pionnier de la traite négrière…

Le Portugal est le premier pays à véritablement développer le trafic d’esclaves, avec le déplacement de certaines populations africaines vers Madère et les Açores. Dès le 15e siècle, en répression à la croissance territoriale de l’Empire Ottoman, le Pape Nicolas V confirme au roi Alphonse V du Portugal la possession de ses colonie et le droit d’y « réduire en perpétuelle servitude les personnes qui y habitent« .

Le Portugal obtient ainsi la « liberté » de rendre esclave une partie de la population d’Afrique. Le commerce d’esclaves entre la côte atlantique africaine et la péninsule ibérique, et en particulier avec le Portugal, commence à augmenter. 

Peu après la découverte et la colonisation des Amériques, le Portugal se lance dans le commerce triangulaire : une vente de produits occidentaux en Afrique contre de la main d’œuvre esclave, transférée sur le continent américain, où ils y seront vendus contre de l’or et des matières précieuses. Ce commerce participe à la richesse du Portugal et au développement des colonies. 

Premier pays en Europe à Abolir l’esclavage 

Bien qu’ayant été un des premiers pays à développer massivement la traite esclavagiste, en compagnie de la France, de la Grande Bretagne et des Pays-Bas, le Portugal va commencer à remettre en cause la validité de ce système, face à la croissante opposition à l’esclavage. En 1761 le très influent Sebastião José de Carvalho de Melo, comte d’Oreiras et marquis de Pombal, annonce l’abolition de la pratique esclavagiste vers le Portugal et dans les colonies portugaises de l’Inde, une première en Europe. Cette avancée majeure est toutefois à tempérer puisque qu’il semble que ce triste commerce continua à destination du Brésil.

Alors que de plus en plus de voix s’élèvent contre l’esclavage, certaines pays européens ont tardé encore plusieurs décennies avant de suivre le Portugal. Par exemple, L’Espagne a libéralisé la traite d’esclaves africains vers colonies d’Amérique Latine en… 1789 ! La France, après l’adoption d’une première loi en 1794, attendra 1848 afin de mettre définitivement fin à cette pratique sur l’ensemble de ses territoires. Les derniers pays à abolir l’esclavage sont Le Pakistan (1992) et le Niger (1999). Ce dernier pays, en compagnie de la Mauritanie, seront les deux seuls pays à criminaliser l’esclavage au 21ème siècle, respectivement en 2003 et…2007 ! 

2 Commentaires
  1. Sepulchre dit

    Beaucoup d’erreurs dans cet article… La France a aboli l’esclavage en 1848 et non en 1948. De même la première abolition date de la révolution en 1794 et non 1994. Un peu de sérieux s’il vous plaît !

    1. ICI Portugal dit

      Bonjour et merci pour votre message. Les dates sont en effet erronées et n’ont pas été repéré par notre correcteur. Veuillez nous excuser pour cela. L’article vient d’être corrigé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous considérons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus